samedi 19 novembre 2016

Topographie et topométrie modernes Par Serge Milles et jean lagofun Tom 1&2


Topographie et topométrie modernes Par Serge Milles et jean lagofun Tom 1&2 ?

L’ouvrage est donc conçu comme un cours allant du niveau débutant jusqu’à celui du
professionnel de la topographie. L’enseignement proposé ne reste pas théorique mais
s’appuie sur plus de 600 schémas, des exemples issus de sujets d’examen mais aussi de
cas réels et de nombreux exercices corrigés. Vous n’y trouverez que peu de photographies
de matériel qui seront bien mieux reproduites (en couleurs) et documentées dans un
catalogue de revendeur de matériel topographique. Aux photographies, nous avons toujours
préféré le schéma, bien plus didactique. Ce livre devrait être aussi utile à un
enseignant qu’à un élève ou un professionnel en situation d’apprentissage. L’ouvrage
couvre la plus grande partie des programmes d’enseignement des classes de brevet
d’études professionnelles (BEP) jusqu’au niveau des techniciens supérieurs géomètres
topographes (BTS) ainsi que les formations de niveau ingénieur. Nous espérons que la
publication de nos cours rendra service aux collègues ; en effet les ouvrages dans le domaine de la topographie et de la topométrie sont rares et les derniers, datant d’au moins
une dizaine d’années, ne sont plus édités.
L’outil informatique déjà cité se retrouve dans tout l’ouvrage. La profession a été, ces
dernières années, aussi largement bouleversée par les apports de l’informatique que par
celui des nouvelles technologies de mesure et de communication. Nous avons donc
essayé de faire découvrir au lecteur les multiples facettes de ce nouvel outil de dessin et
de calcul sous la forme d’exercices résolus graphiquement sur le logiciel de DAO1
AutoCAD LT2 ou résolus numériquement grâce à la puissance du tableur Excel3. La
programmation est aussi abordée sous forme d’exemples de programme en BASIC standard.
L’accent est aussi mis sur l’utilisation des calculatrices programmables ou non : ces
outils sont devenus très puissants et rares sont les étudiants qui les utilisent
complètement ; notre rôle de formateur est donc aussi de les pousser dans cette voie.
Nous espérons intéresser tous ceux qui hésitent encore à se lancer dans cet apprentissage
beaucoup plus facile qu’on a coutume de le présenter.
Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que l’informatique n’est qu’un outil et non une fin
en soi. Pour que l’informatique reste un outil, il faut parfaitement le dominer mais aussi
savoir s’en passer de manière à garder une certaine indépendance. Il faut aussi garder en
permanence un esprit critique et ne jamais faire aveuglément confiance à un automate, si
sophistiqué soit-il. Cette indépendance passe par une maîtrise en profondeur de l’outil
informatique et c’est notre rôle d’éducateur que de ne pas se contenter d’apprendre à nos
étudiants sur quels boutons ils doivent appuyer. Nous devons leur dévoiler tout ce qu’il y
a derrière chaque bouton même si cela peut parfois paraître superflu ; il en restera
toujours quelque chose que l’on pourrait qualifier de culture générale qui permettra, face
à une difficulté donnée, d’adopter la bonne démarche. Il en va de même avec les nouvelles
technologies : on peut très bien manipuler des systèmes sophistiqués avec un
simple mode d’emploi réduit (on dit aussi « faire du presse-boutons »), mais face au
moindre problème sortant du cadre du mode d’emploi, plus aucune initiative n’est possible.
C’est la porte ouverte à de grossières fautes qui, et c’est là le plus grave, n’apparaîtront
même pas à l’opérateur. Dans cet esprit, nous avons essayé de justifier et d’éclairer
tout ce qui a été écrit et nous avons essayé de laisser aux mathématiques en particulier et
à l’analyse en général la part qu’elles méritent de garder, au moins à l’école, pour leur
aspect formateur universel incontestable. En d’autres termes, nous avons essayé d’éviter
les recettes de cuisine en tentant de justifier tout ce que nous avons écrit.
Votre avis sur notre travail et sur la manière de l’améliorer et de le compléter nous
intéresse, n’hésitez pas à nous écrire par l’intermédiaire des Éditions Eyrolles.
Merci de nous signaler toute erreur ou faute que vous pourriez relever dans ces deux
ouvrages ainsi que sur le cédérom qui leur est associé.



 
Sommaire Tom1

INTRODUCTION
GÉODÉSIE, CARTOGRAPHIE
MESURES ANGULAIRES
MESURES DE DISTANCE
NIVELLEMENT DIRECT
NIVELLEMENT INDIRECT
TECHNOLOGIES MODERNES
LEVER DE DÉTAILS ET REPORT
TECHNIQUES D?IMPLANTATION
PROFILS, CUBATURES
ANNEXES


http://up.media1fire.com/zaqrhoaqum0h
ou





 

Sommaire Tom 2

DENSIFICATION DE CANEVAS
CHEMINEMENTS
DIVISION DE SURFACES
DROITES ET CERCLES
OUTILS MATHÉMATIQUES
ANNEXES


http://up.media1fire.com/1uhv8h2fau17
ou

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire